Donald Trump a voulu recruter Nicki Minaj pour sa campagne électorale !

À l’heure où ces lignes sont écrites, les votes de l’élection présidentielle américaine sont comptabilisés un peu partout dans le pays de l’Oncle Sam.

Qui de Donald Trump ou Joe Biden obtiendra le titre de 46ème président des États-Unis ? Pour le moment, nul ne le sait. Néanmoins, ce que les gens savent, c’est que pour se présenter aux présidentielles, il faut une campagne électorale. L’occasion de faire valoir ses idées auprès du peuple américain et d’obtenir l’appui nécessaire pour se faire élire. Il n’est donc pas rare de voir des célébrités montrer leur soutien aux politiques – une manière d’utiliser la popularité d’un.e artiste pour influencer les fans. Récemment, des rappeurs comme LilWayne, LilPump, Ice Cube ou 50 Cent ont fait parler d’eux après avoir décidé de se montrer plus favorable envers Donald Trump. Cela à soulever de nombreuses questions quant à la manière dont ces musiciens ont été abordés.

Suite à la fuite de documents officiels, il s’est avéré qu’une opération de sensibilisation a été mise en place par l’administration Trump. Ce rapport, intitulé « PSA Celebrity Tracker » et issu de la Chambre des Représentants, contient 34 pages de personnalités que le Département de la Santé et des Services Sociaux de Trump envisageait d’utiliser pour faire participer ces stars à une campagne vantant les mérites l’administration quant à sa gestion au Coronavirus. 274 personnes ont été contactées pour vanter les mérites du Président et « aider la Nation », 274 noms dont celui de Nicki Minaj.

« Nicki Minaj, réponse en attente, arrêtée en 2003 pour possession d’armes, soutient Obama et Hillary Clinton, ne veut pas parler politique quand elle rappe. »

La rappeuse se trouve parmi d’autres grands noms comme Lady Gaga, Beyoncé, Cardi B, Travis Scott, Lil’ Wayne, Jennifer Lopez, etc. Pour chaque artiste, des données ont été récoltées, comme les opinions politiques, le casier judiciaire ou encore le public cible qu’ils touchent. Parmi ces 274 artistes, 22 ont catégoriquement refusé, comme Selena Gomez ou Britney Spears. Certains n’ont jamais répondu, comme Nicki Minaj. Mais d’autres ont considéré soutenir Trump, comme Jay-Z ou encore Lil’ Wayne, qui lui, a accepté.

Le plus intéressant dans cette histoire, c’est de voir l’hypocrisie de l’administration Trump, qui s’est ouvertement moquée de Joe Biden après que ce dernier ait consacré une interview à la rappeuse Cardi B et qu’il ait réellement profité de l’impact qu’ont les célébrités sur le grand public, notamment en invitant Lady Gaga à chanter à son rally. Plus de 300.000.000 de dollars ont été déboursés pour rédiger cette liste, consultable ici, contacter les différents artistes et établir la campagne. Est-ce que cela en valait la peine? La réponse dans les prochaines heures.

Si enfin, vous vous demandez ce que Nicki Minaj pense de Donald Trump, nous vous laissons relire ce que cette dernière avait confié à Irving Azoff lors de la conférence Pollstar : « Je lui en veux énormément, mais je ne veux pas l’insulter gratuitement. Je comprends pourquoi nombreux le détestent. Ce qui moi me dérange, c’est lorsqu’il a fait arracher ces enfants à leurs parents après être arrivé aux États-Unis. Cela m’a réellement dérangé parce que j’étais l’une de ces enfants qui est venue dans le pays pour fuir la pauvreté. Et je ne peux imaginer ce que ces petits traversent, voyageant vers un autre pays par manque d’argent ou à cause de la guerre pour ensuite être arraché à la seule personne qui t’apportes du confort. Cela m’a réellement inquiétée. Quelque chose cloche avec cette démarche. »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s