Nicki Minaj – Still I Rise [Stream + Téléchargement + Traduction]

Nicki Minaj signe son grand retour ! Après plus de 3 mois sans donner de signes de vie sur les réseaux sociaux, et plus de 6 mois sans sorties musicales, la rappeuse originaire de Trinité-et-Tobago a décidé de marquer le coup en dévoilant la « re-issue » de sa troisième mixtape : « Beam Me Up Scotty ».

« Still I Rise » est la 22ème piste du projet et contient un sample du titre « No Matter What » de T.I. Le titre est fort en émotion, car il place Nicki Minaj dans la peau d’un hater.

AUDIO

STREAM & DOWNLOAD

iTunes Audiomack – Amazon – Tidal – Apple Music – Spotify

TRADUCTION

[Verse 1]
She said, « Fuck Fendi », but I think she was playin’
I heard she move them thangs, I think she fuckin’ Wayne
She call herself Lewinsky, that means she give him brain
She tryna be like Lil’ Kim; her picture looks the same
Why she ain’t signed with G-Unit, she from Queens, right?
And what’s her nationality? She Chinese, right?
I mean she okay, but she ain’t all that
She ain’t the next bitch, tell that bitch, fall back
See I’m a hater, I go hard, listen, let’s begin
You know her last name Minaj? She a lesbian
And she ain’t never comin’ out, look at Currensy
But every time she do an interview, you know I run and see
She get me so sick, it make me vomit
That’s why I spend my time online, leaving comments
And you know, that I got some more haters with me, might hit up This Is 50
MTV, hit up BET, tell ’em pretty, pretty please don’t play Nicki

[Chorus]
Still I rise, still I fight, still I might crack a smile
Keep my eyes on the prize, see my haters, tell ’em hi
One day you’ll remember this, one day when we reminisce
Nothing I do ever is good enough for the music biz
Still I rise, still I fight, still I might crack a smile
Keep my eyes on the prize, see my haters, tell ’em hi
One day you’ll remember this, one day when we reminisce
Nothing I do ever is good enough for the music biz
Nothing I do is good enough for you

[Verse 2]
Bitches is like crabs in a bucket
You see a bad bitch gettin’ shine, you should love it
‘Cause every time a door opens, for me that means you
Just got a better opportunity, to do you
They don’t understand, these labels look at numbers, it’s statistics
I lose, you lose, ma, it’s just logistics
Anyway, real bitches listen when I’m speakin’
‘Cause if Nicki win, then all of y’all gettin’ meetings
Ask L.A. Reid, ask Jay
Then hit up Universal, see what Sylvia Rhone say
Ask Craig Kallman, you can ask Chris
– Lighty, when you’re done, just salute a bad bitch
Only underground bitch around that’s ducking the paparazzi
In and outta town, be swervin’ the Maserati
Stay around the white like a Nazi
Pussy p-p-popping on my poppers so the cops see, bitches

[Chorus]
Still I rise, still I fight, still I might crack a smile
Keep my eyes on the prize, see my haters, tell ’em hi (I’ma keep my eyes on the price, oh, oh)
One day you’ll remember this, one day when we reminisce
Nothing I do ever is good enough for the music biz
Still I rise, still I fight, still I might crack a smile
Keep my eyes on the prize, see my haters, tell ’em hi
One day you’ll remember this, one day when we reminisce
Nothing I do ever is good enough for the music biz

[Couplet 1]
Elle a envoyé chier Fendi, mais j’ai cru que c’était une blague,
J’ai entendu dire qu’elle dealait, je crois qu’elle a baisé Wayne,
Elle se fait appeler Lewinsky, ça veut dire qu’elle l’a sucé,
Elle essaye d’être comme Lil’ Kim ; ses photos sont pareils1,
Pourquoi elle n’a pas signé avec G-Unit, elle est du Queens, pas vrai?
Et c’est quoi ses origines? Elle est chinoise, non?
J’veux dire, elle est ok, mais elle est pas si bonne
C’est pas la prochaine go, dîtes-lui de se retirer,
Moi, j’suis un hater, j’y vais à fond, commençons
Tu sais que son nom c’est Minaj? C’est une lesbienne2,
Et jamais elle ne sortira du placard, regarde Currensy,
Mais à chaque fois qu’elle donne une interview, j’accoure directement,
Elle me rend malade et me donne la gerbe,
C’est pour ça que je suis en ligne à la critiquer,
Et tu sais que j’ai d’autres haters à mes côtes, j’contacterais bien This Is 50,
MTV, même BET, pour leur dire de ne pas jouer Nicki.

[Refrain]
Je continue de m’élever, je continue de me battre, je peux continuer de sourire,
Je garde mes yeux rivés sur l’objectif, si tu vois mes haters, salue-les,
Un jour tu t’en souviendras, le jour où on se remémorera de tout ça,
Rien de ce que je fais n’est assez bon pour l’industrie,
Je continue de m’élever, je continue de me battre, je peux continuer de sourire,
Je garde mes yeux rivés sur l’objectif, si tu vois mes haters, salue-les,
Un jour tu t’en souviendras, le jour où on se remémorera de tout ça,
Rien de ce que je fais n’est assez bon pour l’industrie,
Rien de ce que je fais n’est assez bon pour vous.

[Couplet 2]
Ces salopes sont comme des crabes dans un seau,
Tu vois une bad bitch réussir, tu devrais aimer,
Car à chaque fois qu’une porte s’ouvre, ça signifie,
Que t’as une meilleure opportunité de faire tes preuves,
Ils ne comprennent pas, ces labels regardent les chiffres, c’est statistique,
Si je perds, tu perds, meuf, c’est logique,
Bref, les vraies salopes écoutent quand je parle,
Car si Nicki gagne, alors vous obtenez toutes des meetings,
Demande à L.A. Reid, demande à Jay,
Puis contacte Universal pour voir ce que Sylvia Rhone a à dire,
Demande à Craig Kallman, tu peux demander à Chris,
– Lighty, quand t’as fini, honore une vrai bad bitch3,
J’suis la seule meuf underground qui dois fuir les paparazzis,
En ville ou en-dehors, je me pavane en Maserati,
J’traine autour de la blanche comme un nazi,
J’continue de tirer sur mon joint pour que les keufs me voient, salopes4.

[Refrain]
Je continue de m’élever, je continue de me battre, je peux continuer de sourire,
Je garde mes yeux rivés sur l’objectif, si tu vois mes haters, salue-les,
Un jour tu t’en souviendras, le jour où on se remémorera de tout ça,
Rien de ce que je fais n’est assez bon pour l’industrie,
Je continue de m’élever, je continue de me battre, je peux continuer de sourire,
Je garde mes yeux rivés sur l’objectif, si tu vois mes haters, salue-les,
Un jour tu t’en souviendras, le jour où on se remémorera de tout ça,
Rien de ce que je fais n’est assez bon pour l’industrie.

ANNOTATIONS :

  1. Nicki Minaj ouvre le bal en s’analysant du point de vue d’un hater. Elle aborde le fait qu’elle ait quitté Fendi pour rejoindre Wayne, avec qui beaucoup pensent qu’elle a couché car elle se fait appeler « Lewinsky » et Wayne le « Président » (en référence à l’affaire entre le président Bill Clinton & Monica Lewinsky).
  2. Sachant que 50 Cent est aussi du Queens, beaucoup pensaient que Nicki Minaj signerait chez lui. De plus, le hater continue en disant que Nicki Minaj n’est pas si forte, qu’elle cache sa sexualité, qu’elle devrait arrêter.
  3. Nicki Minaj cite tous les grands directeurs, producteurs et autres grands noms de la musique qu’elle a abordé et dont elle a pris un refus. Elle dit aux femmes qui la critiquent de la féliciter d’avoir traversé tout ça et d’avoir réussi à être signée.
  4. Nicki Minaj joue énormément ce rôle de « dealeuse », comparant la drogue qu’elle transporte à l’adoration des nazis pour la couleur blanche. De plus, elle n’a pas peur des policiers et ne s’en cache pas : c’est elle la boss.

Un commentaire sur « Nicki Minaj – Still I Rise [Stream + Téléchargement + Traduction] »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s